Dans chaque enfant il y a un artiste. Le problème est de savoir comment rester un artiste en grandissant.

Encore un billet pour le défi d’une année de bienveillance.
Le titre est une citation de Pablo Picasso : « Dans chaque enfant il y a un artiste. Le problème est de savoir comment rester un artiste en grandissant. »

Macaron

Ce billet participe au défi « Une année de bienveillance »

Le thème de ce que j’adore est à la fois simple et plutôt compliqué :

Ce que j’adore

Ce que j’adore dans quel domaine, au juste ?
Puisque c’est un blog de mère, parlons de ce que j’adore dans le fait d’être parent.

J’adore avoir des enfants qui ont des jolis prénoms qui me plaisent. Hé ouais, c’est trivial et pourtant…c’est agréable de prononcer leur prénom, choisi avec soin. J’essaie d’ailleurs de ne pas les appeler d’une façon hargneuse ou en colère par leur prénom, et de le prononcer au plus avec amour.

J’adore partir en « vacances de mère », quelques jours loin de toute responsabilité parentale, à faire ce qu’on se retient de faire quand on a charge d’âme.

J’adore les voir endormis quand ils ont l’air si confiants et détendus qu’on en voudrait encore et encore.
Sweet-dreams-dreaming-of-snow-white-and-the-seven-dwarves

J’adore reconnaître dans leurs traits des marques de leur héritage biologique : le sourire du papa, les fossettes de ma sœur, le nez de ma belle-sœur. J’ai l’impression de faire partie d’un ensemble. Et j’adore quand on me dit qu’ils me ressemblent, même si c’est pas évident voire faux !

J’adore les entendre rire. Surtout quand ils rient à mes blagues, ou aux blagues d’une histoire qu’on lit.

Felix Schlesinger Die Gute-Nacht-Geschichte

J’adore les entendre être sérieux et négocier leurs petites affaires, que ce soit durant les jeux ou pour se partager le goûter.

J’adore flâner dans les magasins de jouets ou parcourir les sites de jouets, sous prétexte que j’ai des enfants (alors qu’en réalité, j’en ferais tout autant sans eux, mais grâce à eux, la culpabilité s’envole).

J’adore les compliments. J’en reçois régulièrement des enfants, qui me trouvent belle, qui m’aiment.

J’adore (hé oui, la vanité) les gens qui n’ont pas d’enfant ou un enfant unique qui m’admirent parce que j’ai 3 enfants. C’est un petit rien, mais ça me rebooste.

J’adore leur coudre des fringues et que ça devienne leurs habits préférés. Et j’adore quand ils précisent à toute personne croisée que « c’est maman qui l’a fait ».

A woman sewing in a pleasant domestic interior, her baby sle Wellcome V0015073

J’adore découvrir leurs installations de jeux : par exemple, les peluches habillées en pyjama de poupée et enroulées dans des couvertures.

Et pour finir, j’adore leurs dessins, qui révèlent leur vision du monde et les choses qui sont importantes à leur yeux.

Publicités

Une réflexion sur “Dans chaque enfant il y a un artiste. Le problème est de savoir comment rester un artiste en grandissant.

  1. Une très belle liste remplie de beaucoup d’amour et de tendresse…
    (Perso je fais plus partie de ton 9e point! Lol )

    J'aime

Dis m'en plus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s