Rouge Passion : salles obscures

Ces deux mots associés m’évoquent finalement le cinéma. Parce que le rouge me renvoie aux rangées de sièges de cinéma et j’estime être passionnée de cinéma.

Macaron

Ce billet participe au défi « Une année de bienveillance » (semaine 8)

En réalité, depuis que j’ai des enfants, les séries sont entrées dans ma vie et j’en consomme bien plus que des films !
Mais je continue à espérer pouvoir retourner au cinéma chaque semaine comme quand j’étais ado et que mon père, un cinéphile averti, m’y emmenait, tous les mercredis. Il a réussi à me transmettre sa passion et son intérêt pour les salles obscures. A m’intéresser aux classiques aussi bien qu’aux films tout récents.

Et à mon tour,  j’y suis allée chaque semaine avec mes amis, quand j’en ai eu l’âge. Il faut dire que nous habitions près de la Place d’Italie à Paris, au temps du Grand Écran (pour les connaisseurs). Cela signifie que j’avais 2 Gaumont, un Pathé et un UGC à disposition pour aller avec mes amis. Sans compter tous les cinémas du Quartier Latin.

Paris arthouse cinema seats

Si vous allez au cinéma avec moi, sachez que je suis exigeante. Ce sera en VO, obligatoirement. Dans une salle d’art et d’essai, préférentiellement. Et surtout, je m’installe au milieu de la salle, quasiment le nez collé à l’écran, car je me mets au 5e rang environ : le but est de ne voir que l’écran dans mon champ de vision. Je viens pour en prendre plein la vue, pas pour regarder un écran grand comme ma télé (bon, je n’ai pas de télé, mais vous comprenez l’idée). Je reste jusqu’à ce que le générique de fin se termine, ce qui fait que je suis souvent la dernière à sortir de la salle, et aussi que j’ai vu tous les bonus cachés après les génériques !
Papa Geek est horripilé par mes manies, mais il faut avouer que sur nos deux sorties cinéma annuelles, il peut choisir le film 50% du temps.

Quand tu es seul, la salle 16 du Gaumont Montpar est beaucoup + agréable ! -SalonPrive (8349387106)

Ma chance était qu’avec mes amis d’adolescence, que je revois régulièrement, on avait des goûts assez proches, et en même temps des intérêts assez variés pour qu’on s’emmène les uns les autres vers des films intéressants. Pendant un petit moment après avoir arrêté le cinéma, j’ai continué à me tenir au courant des sorties, et puis, j’ai été happée par des obligations familiales, au détriment de ce loisir.
Si je ne suis pas complètement aveugle à force d’avoir le nez collé à mon écran, je me remettrai à aller au cinéma intensivement dès que possible.

Publicités

4 réflexions sur “Rouge Passion : salles obscures

  1. J’ai jamais connu de ciné aux fauteuils rouges lol, ils sont bleus par chez moi!
    Un ciné par semaine! Waw, tu avais des tarifs? De nos jours c’est affolant les prix!!!

    J'aime

    • Ben le cinéma municipal chaque semaine c’était moins cher que le Gaumont et avec l’abonnement, je ne sais pas, ça devait revenir à 10 francs la place.
      Pour les cinés entre copains c’était aussi avec des tarifs étudiants, jeunes et les matinées.

      J'aime

  2. Je suis aussi une adepte des salles obscures (un passion aussi transmise par mon père) mais les tarifs qui montent de plus en plus me freinent à une fois par mois ! (Un des moments que je m’accorde dehors !) Et pourtant je n’ai même pas pensé à cette association !!!

    J'aime

  3. Oh whah, la première participation qui parle de cinéma. C’est bien vu, bravo !

    Aimé par 1 personne

Dis m'en plus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s