Plumes et paillettes : le Réveillon de Noël

Ce billet est ma participation au Défi d’Agoaye semaine 3. Moi qui fanfaronne que je ne le publierai que le dimanche, au dernier moment…mon texte est prêt, alors, allons y !

Macaron

Ce billet participe au défi « Une année de bienveillance »

Les plumes et paillettes m’inspirent plusieurs choses. Je pense immédiatement à la confection de costumes. J’aime faire la fête, j’aime danser, j’aime me costumer. Alors fabriquer un costume comprenant plumes et paillettes est une promesse d’éclat, de grandiôse, de soirée.

En fait, j’aimerais bien vous raconter le 24 décembre au soir, une très bonne soirée. Lassés des négociations familiales annuelles et harrassés par la venue de notre dernier bébé, nous avons décidé de passer le Réveillon de Noël en famille nucléaire.

Le repas était festif à notre mesure. Voyez un peu : en entrée, saumon fumé avec blinis et tzatziki (hé non, on ne se refuse rien), en plat de résistance, hamburgers fait-maison (le pain fait maison n’a pas été prêt à temps, alors nous avons pris du pain du commerce, les steaks préparés n’ont pas été prêts alors nous avons pris du surgelé) et leur frites au four, et en dessert, bûche glacée de Picard Surgelées en forme de maisons accotées.
Sparkles on a shirt in B&W

J’ai aidé les enfants à s’habiller pour la soirée de fête : Fiston Geek portait fièrement une chemise blanche sur…un jean’s, seul pantalon propre et non-troué, Micropuce arborait une robe à paillettes noires, sur des collants à paillettes rouges, tandis que Bébé Geek se voyait parée d’une robe et collants de bébé pour l’occasion.

Une fois les paillettes mises sur les enfants, il fut temps de me maquiller et ils me regardèrent faire avec grande impression appliquer des paillettes sur les paupières. Les deux aînés réclamèrent du rouge à lèvres, alors on en a mis. Ensuite, passage aux agapes.

Web, Grevens sängkammare. Detalj, grevens säng - Skoklosters slott - 88039

Peacock tail feather L’apéro sous forme de briquettes de jus d’orange pour eux et de bière NA pour moi a été vite englouti, nous avons mangé joyeusement et dans l’insouciance, à la lueur des photophores sur la table à la nappe recouverte de brillance. Car l’an dernier, ma belle-mère ou ma mère avait apporté une surnappe translucide ornée de dessins pailletés. C’était une sacré bonne idée !

Et pour finir cette soirée pleine de panache, nous avons laissé le choix aux enfants du film de la soirée de Noël : soit c’était Beethoven sauve Noël, scénario convenu et film familial sans dangers pour les jeunes esprits, soit c’était la Reine des Neiges, star des cours de récré malgré l’histoire tourmentée des deux sœurs orphelines. Sans grande surprise, c’est la Reine des Neiges qui a été choisie. Nous avons regardé le film sous des plaids et en rangs d’oignons sur le canapé. Des oreillers remplis de plumes sous la tête (ou le coude pour moi qui allaite). Nous avons fait plusieurs pauses-pipi durant le film. Les chattes après avoir joué un peu avec les plumes de duvets, se sont paisiblement trouvé une place qui, sur nos genoux, qui, sur le dossier du canapé.

A la fin du film, les enfants, bien qu’excités par la révélation de la vraie histoire de la vraie Reine des Neiges, ont accepté de se coucher de bonne grâce puisque le Père Noël ne passait que dans les maisons des enfants endormis.

« Et demain matin, petit enfant, tu trouveras, dans tes chaussons, tous les jouets, dont tu as rêvé, petit enfant, il est l’heure d’aller te coucher. »

 

 

Publicités

Dis m'en plus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s